Oman – Partie 4 – La côte aux tortues

11 – Un rendez-vous millénaire

A une heure et demi de Sur, la côte est réputée pour être le lieu de villégiature de gigantesques colonies de tortues!! Dans la journée en tout cas il n’y a personne, pas plus de tortues que d’habitants!

Le personnel du resto a tenu à ce que l’on fasse une petite photo avant de se quitter. En arrière-plan, on voit la télé qui diffuse inlassablement les règles du Coran à respecter.

Le soleil est encore trop haut dans le ciel, nous allons donc nous abriter dans un petit resto de kebab sur le bord de la route. Nous sommes les seuls clients et c’est l’air ébahi que les serveurs nous accueillent, ils ne doivent pas souvent avoir vu de clients occidentaux dans leur échoppe. Mais soudain, l’appel du muezzin retenti, c’est l’heure de la prière, tout le monde s’excuse et file dans la salle prévue à cet effet. On se retrouve tout seul dans le resto avec comme compagnie la télé qui diffuse des sourates en continue…

 

Et puis vient l’heure des tortues! Nous retournons sur notre plage déserte en espérant pouvoir les observer dans le calme de l’obscurité mais les gardes-côtes viennent nous chasser à la nuit tombée et nous prenons la route du centre d’observation des tortues quelques kilomètres plus loin.

 

Nous n’avons pas vu de touristes de tout notre séjour à Oman mais ici c’est Disneyland! Après deux heures d’attente dans le centre que notre tour arrive, nous partons à pied pour une excursion à la lampe de poche. Nous avons vu les groupes partir en bus toute la soirée, on se demande bien pourquoi le nôtre part à pied dans la nuit noire. Finalement nous atteignons la plage avec notre guide garde-côtes qui nous fait découvrir la magie de la ponte des tortues. On aperçoit une maman tortue en train de creuser et un peu plus loin il chuchote en nous indiquant un petit tas de sable qui commence à remuer. Un bébé tortue montre le bout de son nez, puis deux, puis trois, bientôt c’est une centaine de bébé qui grouille sur le sable à nos pieds dans l’euphorie générale!

Les mamans tortues viennent pondre ici depuis des millénaires. Elles pondent une centaine d’œufs puis passent la soirée à les recouvrir. Quelques jours plus tard une centaine de petites tortues sortent et se dirigent vers la mer en se guidant avec la pleine lune. Bon, parfois la pleine lune est de l’autre côté et elles se perdent en route, d’autres fois des crabes s’en régalent avant qu’elles atteignent la mer et même une fois dans l’eau d’autres prédateurs marins leurs font la fête. Au final seule une tortue vivra une longue et heureuse vie de tortue sur les cents sorties ce soir.

Nous rentrerons avec des étoiles dans les yeux après ce spectacle que nous a offert la nature.

12 – Wadi Tiwi et Shab

Sur la route du retour vers Muscat nous partons explorer les wadi Tiwi et Shab bien connus des habitants de la capitale et de Dubai qui les envahissent le weekend.

Ces lieux sont superbes et nous laissent sur une belle note des beautés du pays en ce dernier jour de notre boucle au Nord d’Oman.

Nous nageons un bon quart d’heure dans ces eaux claires avant d’arriver dans une crique secrète digne d’un Indiana Jones.

13 – Life in Jebel Sifah

Pour les dernière nuits à Oman nous avons choisi un peu de repos dans un hôtel sur la côte. On n’imaginait pas tout à fait ce sur quoi nous sommes tombés!

En arrivant en pleine nuit, notre chauffeur qui roule depuis plus d’une heure dans le désert nous rassure en nous disant que l’on se rapproche, mais de quoi exactement? Qu’est ce qui pourrait se trouver à une centaine de kilomètres de toute civilisation? C’est une marina, construite de toute pièce sur le bord de mer et qui vient tout juste de se terminer. Pour l’instant la ville est déserte, les appartements n’ont pas encore été achetés. Pourtant tout est ouvert, les restaurants, les supermarchés, les centres de plongée, la plage privée, tout est prêt pour recevoir les futurs habitants!

Du farniente, une chouette plongée, une sortie snorkelling parmi les tortues et c’est vrai qu’on aimerait que ce soit toujours comme cela:

Nous repartons détendus et gorgés de soleil après ces derniers jours au Paradis. Nous sommes ramenés par la navette publique (qui ne tourne que pour nous aujourdhui) et qui fait un petit détour pour voir quelques dauphins sur le chemin, génial!

Au revoir Oman, tu nous laisseras de grandioses souvenirs et un cadeau que nous ne sommes pas près d’oublier!