2016 – Vietnam

Map Vietnam

 

Le Vietnam, ce pays est long de 2500 kilomètres du Nord au Sud, on y mange vraiment bien, les gens y sont extrêmement accueillants et les paysages variés. Nous démarrons notre itinéraire à Ho Chi Minh Ville, autrement appelée Saigon. Nous irons ensuite au Sud vivre une belle expérience avant de voguer vers une ile historique, puis parcourir une ville millénaire et enfin plonger dans la fameuse baie d’Halong.

 

Vietnam – Partie 2: Poulo Condore et la cité de Hoi An

Vietnam – Partie 3 : La Baie d’ Halong et la capitale

1 – Ho Chi Minh

Au passage de la frontière Vietnamienne, notre bus depuis Phnom Penh stop pour le contrôle des passeports et notre compagnon de route, un australien baroudeur rencontre lui un petit problème. Les autorités trouvent qu’il n’y a pas assez de place pour le visa sur son passeport mais lui glissent qu’avec 10$ cela pourrait s’arranger. Par principe il refuse tout d’abord mais il ne pourra passer qu’avec un petit billet de 5$. Ici comme au Cambodge: bienvenue dans un pays tout aussi corrompu.

DSCF1461
Bienvenue au Vietnam, pays communiste: chaque ville arbore fièrement la faucille et le marteau.

Nous atteignons Saigon en pleine heure de pointe, les routes sont surchargées, un nombre incalculable de motos file à toute vitesse, elles passent au feu rouge ou roulent en sens inverse. Nous n’avons pas réservé de chambre pour la nuit pensant pouvoir poursuivre notre itinéraire mais le trafic intense en a décidé autrement. Nous parcourons donc le quartier routard à la recherche d’une chambre que nous trouvons pour une poignée de dollars.

La chaleur humide de la ville et ses lumières nous mettent dans un état de transe, on se croirait un peu dans la version vietnamienne de « Lost in Translation ». On ne sort se balader vraiment que le soir pour profiter des 35 degrés encore en vigueur jusque tard dans la nuit.

De bon matin nous prenons un bus de locaux pour notre prochaine destination.

2 – Lam Son

Nous atteignons le dispensaire de Lam Son où nous allons passer une petite semaine parmi les sœurs et des enfants et adolescents dont certains victime du poison diffusé massivement par les américains pendant la guerre du Vietnam : l’agent orange. Ce désherbant, malgré les effets ultra nocifs connus a l’époque et ses conséquences sur 5 générations à été diffusé abondamment sur le front (80 millions de litres) pour détruire les forêts où se cachaient les Viet Cong. Il a bien entendu touché la population et commence à peine à être reconnu comme crime de guerre par les Américains…

IMG_0020
Les soeurs qui nous ont accueilli si généreusement.

Nous passons de merveilleux moments à Lam Son en compagnie des sœurs et des enfants. Entre sourires et karaoké, travail dans les champs et leçons de vie, les journées sont bien remplies!

IMG_0052

La communication est assez aventureuse car nous ne parlons pas un mot de vietnamien et personne ici ne parle anglais, ce qui peut amener à pas mal de quiproquo. Heureusement, Google nous aide à traduire le contexte et le langage des signes fait le reste.

 

Le matin nous allons à l’école maternelle locale pour jouer avec les enfants et donner un coup de main aux maitresses pour organiser le spectacle de fin d’année qui se déroulera dans les prochains jours. On s’amuse pas mal et là aussi nous faisons le plein d’émotions.

Nous passons une partie des après-midi aux champs à couper et transporter du fourrage pour les vaches, à les promener, en compagnie de Co Chi qui est vraiment adorable avec nous.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ici, le seul point commun c’est la messe quotidienne, que nous suivons avec ferveur comme aux Iles Cook.

 

Ici Quan qui maltraite un pauvre lézard. D’ailleurs ce soir, Seb goûte une étrange recette. En demandant à la sœur d’où vient ce goût si particulier, celle-ci regarde au plafond en cherchant une de ces petites bêtes et on a tout de suite compris que ce savoureux paté n’est en réalité qu’une tapenade de lézard!!

 

 

Nous repartons le coeur gros, plein de souvenirs de ces moments passés avec des personnes qui nous ont beaucoup apporté.

IMG_0018

 3 – Vung Tau

DSCF1494Nous hélons un bus sur le bord de la route car il n’y a pas d’arrêt officiel; nos amis en négocient le prix. Le chauffeur fonce ensuite comme un fou à coups de kaxons et de slaloms vers la ville de Vung Tau. Nous devons y prendre un ferry local de nuit en direction de l’ile perdue de Con Dao à 160km des terres. En arrivant au port, la mer est agitée et l’on se dit que l’on va souffrir pendant les douze heures de traversée sur notre vieux rafiot!

Cependant, on apprend qu’il n’y aura pas de ferry ce soir, ni les jours suivants d’ailleurs, pour cause de mauvais temps. C’est un soulagement d’un côté, nous ne devons plus affronter les éléments, mais d’un autre, comment rejoindre notre ile? Il va falloir faire marche arrière vers Saigon pour prendre un avion, le hic c’est que la compagnie nationale possède le monopole sur cette ligne et que les billets sont bloqués pour les 4 jours à venir. Aie, bon on passera la nuit à Vung Tau, cette bourgade à l’air intéressante après tout.

Au hasard de notre balade nous tombons sur une publicité pour un parc d’attraction, on décide donc de rester une nuit de plus. Une vendeuse de glace nous aborde, nous papotons 5 minutes avant qu’elle nous invite à la revoir à la sortie de son service. A 20 heures elle nous rejoint en ville avec son compagnon et nous dit de monter avec elle sur leurs deux scooters en direction du phare pour aller prendre un verre. On hésite, vont-ils nous enlever, nous emmener dans une ruelle sombre pour nous dépouiller ou bien va-t-on passer une super soirée? On prend le risque, on monte chacun sur une moto et on prie pour que tout aille au mieux.

On commence à s’inquiéter lorsque l’on s’enfonce dans un chemin dans les bois, mais au final on arrive sur les hauteurs de la ville et l’on passe une superbe soirée en compagnie de Chouan et Hieu, un couple vraiment très gentil. Nous faisons connaissance, comparons nos deux pays et nos deux cultures dans un décor magnifique. Ils nous ramènent sagement à notre hôtel en fin de soirée, ravis.

Le lendemain nous profitons du parc d’attraction quasiment vide de clients, ce qui lui donne une allure mystique.

Mélange entre activités culturelles, zoo, parc à sensations, cirque et nature nous passons une super journée inattendue. Le parc est situé sur les hauteurs de la ville ce qui amène un peu de fraicheur et une vue imprenable sur la presqu’ile.


A la sortie du parc, on essaye de retrouver Chouan qui nous a invité à diner chez elle ce soir. On apprend qu’elle est malade, on lui envoie donc un message pour annuler. De plus, nous avions toujours un peu d’appréhension, n’étant pas habitués à tant de gentillesse envers des étrangers. On la croisera en ville le soir et la encore on passera une très bonne soirée. On s’en veut donc beaucoup d’avoir eu des doutes alors qu’elle et son mari sont vraiment accueillants et adorables.

A Vung Tau, on profite aussi de très bons restos de fruits de mer où les crustacés sont dans des aquariums et l’on choisit au poids notre bête. Le soir de nombreux bars sont peuplés de jeunes femmes habillées très courts, qui proposent leurs services et poussent légèrement a la consommation.

DSCF2277
Au Vietnam, l’installaion électrique est très artistique.

 

Nous retournons ensuite vers Saigon pour une soirée au marché de la copie de Ben Thran où l’on entend les vendeurs nous lancer des “vietnamese good copy!”.

Le matin, on visite avant de filer prendre notre avion pour l’ile de Con Dao.

 

Vietnam – Partie 2: Poulo Condore et la cité de Hoi An

Vietnam – Partie 3 : La Baie d’ Halong et la capitale

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *