2015 – Birmanie

La Birmanie s’ouvre de plus en plus au tourisme ces dernières années. Les membres de la junte ont mis au placard leurs uniformes militaires et ont donné un nouveau nom au pays mais profitent toujours autant des richesses du pays, notamment au niveau des mines de jade, de saphir et de rubis. La moitué des pierres rouges vendues dans le monde est issue de Birmanie. Ci-dessous notre voyage dans ce pays qui s’ouvre peu à peu et dont les habitants sont les plus accueillants qui soient.

burma

PREMIERE ETAPE – BAGAN

Fraîchement arrivés de France (…enfin après 3 vols/24 heures de trajet), nous démarrons ce périple par le site magique de Bagan qui comporte plus de 2800 temples. Au lever du jour dans la brume le site est inoubliable.

img_4039

birmanie-temples-bagan1

 

Tout d’abord courageux avec un vélo, puis réalistes avec un scooter électrique, nous sillonnons les pistes de sable à travers les temples en admiration totale devant les richesses archéologiques du site.

 

Deux jours à vivre au rythme des couchers et levers du soleil, plus magnifiques les uns que les autres.

Dans chaque temple, des marchés aux souvenirs, des bouddhas, des traces rouge par terre dues aux feuilles de bétel chiquées par les Birmans.

DEUXIEME ETAPE : RANDONNEE DANS L’ETAT SHAN

Nous partons ensuite en bus en direction de Kalaw. La route est magnifique. La ville de Kalaw située dans les montagnes est accueillante.

kalaw1

lay

Nous passons la nuit chez un Belge qui  a monté une maison d’hôtes très reposante. Il nous fait commander un chinois à emporter avec les autres clients de la pension. Une soirée sympa au coin du poêle à se raconter nos aventures. La nuit est réparatrice nous sommes prêts pour le trek de deux jours jusqu’au lac Inle.

 

Au cours de ce trek dans cette belle région nous rencontrons les villageois. Le peuple birman mérite bien sa réputation, il est vraiment très accueillant, toujours souriant. Nous nous arrêtons discuter avec eux. Ils nous expliquent leur travail, nous montrent où ils vivent. Une rencontre m’a marquée avec des femmes qui faisaient des parpaings. Pour que les maisons du village ne soient plus en bois mais en béton ces femmes paissaient leurs journées sous un soleil de plomb à aplatir les parpaings puis à les laisser sécher au soleil.

DSCF6225

 

Ce trek fut plutôt physique notamment à cause de la chaleur mais les rencontres sur le long du chemin en valaient la chandelle.

 

 

 

IMG_20150206_110638

Les enfants sur cette photo nous ont accueillis dans leur monastère et nous avons joué avec eux à un jeu avec des pions à lancer. Ils étaient très amusés de voir qu’ils me battaient à plate couture alors que j’étais une adulte!
Les enfants des campagnes embrassent pour beaucoup la vie de petit moine. En effet, la communauté monastique prend alors à sa charge l’éducation et la nourriture des enfants qui quittent la famille. Les moines eux vivent exclusivement de la charité. Ils passent dans les villages et tout le monde donne quelque chose.
monastere kalaw

Le clou de la ballade, ce Monastère au sommet de la colline dans lequel nous avons passé la nuit. Ici pas de douche ou de lit, la nuit la plus routarde de notre vie. Nous nous endormons cependant assez facilement vu les kilomètres que l’on a sous les semmelles. Les moines dorment à l’autre bout de la pièce et on ne leur parle que très peu.

Le lendemain nous reprenons la marche en descente cette fois-ci jusqu’au lac Inle.

DSCF6201

Birmanie – Partie 2

One Comment Add yours

  1. Jean says:

    Ce voyage me donne envie de prendre un billet d’avion !
    Profitez les amis. C’est tout simplement magnifique.

    Vous allez attraper ce virus du voyage.

    Bises à vous deux

    Jean

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *